Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
100etikt

J'écris un peu, beaucoup et parfois passionnément.

Maman a le droit d'être épuisée

 

               Il y a quelques semaines j'ai rencontré au parc une maman que je n'avais pas revue depuis plus d'un an. Elle avait eu son deuxième enfant entre temps. Elle m'a avouée avoir souvent pensé à moi, maman de jumelles et d'un petit garçon, parce qu'elle avait honte parfois d'être épuisée avec deux enfants "seulement" et qu'elle avait choisi d'en avoir un deuxième. Je lui ai répliqué de but en blanc qu'elle n'avait pas à avoir honte, à s'excuser d'une fatigue réelle qui pèse sur nous, que bien  au contraire nous avions le droit et nous devions le dire que parfois, souvent, nous sommes à bout de nerfs, sur les rotules. C'était même sain de se l'avouer, de le dire à son entourage que nous avons atteint nos limites.
 
               Il pèse sur nous un épuisement physique, d'une part, les heures de maman ne se comptent pas, il n'y a ni pause, ni dimanche nos nuits sont très souvent entrecoupées et d'autre part un épuisement psychique car nous faisons notre maximum pour que tout soit parfait, que tout roule, ajouter à cela, cette angoisse, cette peur pas toujours fondée qui plane au- dessus de nous car nous ne pouvons tout maîtriser et protéger nos bambins de tous les dangers. Tout ceci peut impacter notre moral à plus ou moins long terme.

             La pression de cette société qui voudrait que nous soyons ces mères parfaites, sportives, cordons- bleus, ménagères hors pairs, avec un travail intéressant, et bien sûr, bien rémunéré.
 
             Il ne faut pas oublier ces personnes qui peuvent devenir nocives à votre bien- être au quotidien pour pointer du doigt vos failles, pour vous dire que vous ne faites pas assez bien, que vous pourriez faire mieux et qu'eux évidemment feraient mieux ou d'une autre manière à notre place. Pourtant ces mêmes personnes aussi efficaces que la poudre de perlimpinpin, sont incapables de prendre votre charge physique et mentale ne serait- ce que 24h ou juste vous aider sans la ramener.

           Une amie m'a annoncée il y a peu sa grossesse et au milieu de cette effusion de joie m'a demandée des conseils de maman. Malheureusement ou heureusement il n'y a pas de recettes magiques et c'est ce qui fait que chaque maman est unique. Je lui ai tout simplement répondu :

- "Tu feras comme tu peux, ma belle".
 
        Parce que c'est peut- être la clé, faire son maximum ne veut pas dire faire l'impossible même si une maman en est capable pour ses enfants.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article